jeu. Nov 21st, 2019
Laboratoire Jeanne

Laboratoire Jeanne

Laboratoire Jeanne : l’établissement janzéen adopte une nouvelle stratégie

Les laboratoires de proximité sont actuellement confrontés à une crise. En effet, la financiarisation du marché de la biologie médicale libérale a transformé bon nombre de ces établissements en de simples zones de prélèvements. Par ailleurs, c’est aussi la raison pour laquelle de nombreux automates ont été enlevés dans certaines localités. Afin de pouvoir garder leur positionnement sur le marché local et continuer à fournir leurs services aux habitants, les labos sont amenés à revoir leurs pratiques. Dans le cas du Laboratoire Jeanne, situé à Janzé, les professionnels ont pratiquement décidé de changer de stratégie.

Des pratiques et des équipements modernes

Pour le Laboratoire Jeanne, la première étape vers le changement consiste à changer d’approche en privilégiant les innovations. La firme a déjà réalisé certaines améliorations dans ce sens en proposant au public un serveur qui permet aux clients de consulter les résultats des analyses sans avoir à se déplacer. Cependant, l’enseigne ne compte pas s’arrêter là. En effet, dans un contexte où le numérique est en plein essor, elle prévoit d’adopter de nouvelles solutions encore plus innovantes. Ces dernières entrent dans le cadre d’une stratégie orientée e-santé. Ainsi, la société souhaite exploiter le Cloud afin d’élargir sa capacité de stockage de données. Cette technologie devrait alléger le traitement des tâches techniques qui, en plus d’être chronophages, sont assez coûteuses. Une fois mis en place, le Cloud va permettre aux professionnels de réduire les dépenses, mais également le temps de traitement des demandes.

Outre le volet stockage de données, le Laboratoire Jeanne a aussi prévu d’optimiser ses équipements. Des infrastructures et appareils ont déjà été remplacés. Mais puisque certains postes d’analyses impliquent des tâches fastidieuses et répétitives, l’établissement souhaite aller encore plus loin en adoptant des outils et machines intégrant l’IA (intelligence artificielle). Bien sûr, l’acquisition de ces matériels n’est encore qu’au stade de projet. Financement, réaménagement des locaux, formations des praticiens et analystes, de nombreux aspects doivent en effet être pris en compte. L’enseigne reste toutefois confiante quant à la réalisation des démarches.

Une démarche qualité et des services améliorés

Le laboratoire de biologie médicale B.JEANNE est déjà certifié ISO 15189 en termes de qualité. Cependant, puisque les normes et les exigences de qualifications ont évolué, la société a décidé de revoir ses pratiques afin de recevoir de nouvelles certifications. Mais si l’amélioration de la démarche qualité est l’un des principaux objectifs de l’établissement, la promotion de la relation client demeure pour le moment sa grande priorité.

L’enseigne a élargi ses services. Le laboratoire réalise, depuis 2013, le dosage des CDT. Au niveau de ses engagements, le labo tient à réitérer ses principes et à les améliorer pour le confort, la santé et le bien-être de ses clients. Le service d’accueil a donc été revu. L’accompagnement des biologistes a également été redéfini afin que ces experts deviennent de véritables interlocuteurs pour les patients et les prescripteurs. Enfin, les procédés dans l’exécution des prélèvements, la réalisation des analyses et la validation ont été optimisés pour plus de praticité, de fiabilité et d’exactitude.